Keynote, spécialiste du test et du monitoring du cloud mobile et web, vient de rendre publique une étude portant sur la qualité des sites et des applications mobiles.

1 600 développeurs et professionnels du secteur IT ont été interrogés et, pour eux, ce sont les tests fonctionnels qui seront le point critique du processus de développement d’applications dans les années à venir. Pour 47 % d’entre eux, c’est cette étape en particulier qui leur permettra de répondre au mieux aux besoins toujours croissants des utilisateurs en attente d’applications au moins aussi abouties sur smartphone et tablette que sur ordinateur.


L’étude leur donne raison: seuls 16 % des utilisateurs sont prêts à réessayer d’accéder à un site mobile quand ils n’y sont pas parvenus du premier coup.

Parallèlement, les développeurs estiment qu’ils doivent avoir un accès facilité à de nombreux appareils mobiles. Aujourd’hui, seuls 35 % d’entre eux effectuent réellement la plupart des tests de leurs applications et sites mobiles sur ces supports. Ils sont 26 % à tester leurs sites mobiles sur 10 modèles de terminaux ou plus. Seuls 25 % des tests de sites mobiles sont automatiques. Ce chiffre tombe à 20 % pour les applications.