Selon la dernière étude Analytics Trends de Deloitte, les technologies autour de l’exploitation de données font partie aujourd’hui des principaux leviers de l’innovation. Les professionnels ont en effet parfaitement saisi les enjeux portés par la collecte et l’analyse de ces données, toujours plus nombreuses. Parmi les nouvelles sources, le secteur des objets connectés a de beaux jours devant lui.

En parallèle, d’autres métiers apparaissent : chief data officier et data scientist sont chargés de mettre en place et de piloter la stratégie de l’entreprise autour de l’exploitation du big data. Pour Deloitte, il est désormais temps de passer de l’expérimentation à la « data fabric », c’est-à-dire l’industrialisation de l’approche analytique.

Vers une transformation des métiers

Réalité virtuelle et réalité augmentée colonisent elles aussi peu à peu les environnements professionnels. Certains métiers sont en pleine mutation, notamment dans l’industrie où se multiplie l’utilisation de capteurs pour développer de nouveaux modes de formation. Il s’agit d’un moyen de réduire les arrêts de la chaîne de production et d’homogénéiser les opérations de maintenance à travers le monde.

En plus du développement d’infrastructures et d’outils de communication adaptés à la gestion des objets modélisés, la réalité augmentée soulève également de nouvelles problématiques : la nécessité de maintenir un catalogue d’objets virtuels et de garantir la sécurité des systèmes d’information.