Le constructeur vient d’amorcer la production de son processeur FPGA Stratix 10. Cette puce « reprogrammable » est conçue pour accélérer l’exécution de certaines tâches spécifiques ((dé)compressions, (dé)chiffrements, analyses big data, machine learning…). Basé sur une architecture HyperFlex, le Stratix 10 embarque un quad core Cortex-A53 64 bits et une mémoire HBM2.

Ce composant peut atteindre une puissance de 10 Tflops, à 1GHz et afficherait une consommation électrique de 70 % inférieure au Stratix V. Il est donc conçu pour répondre aux besoins de hautes performances, propres aux infrastructures de traitement de données. Microsoft, qui a déjà montré par le passé son intérêt pour les composants FPGA, pourrait être l’un des premiers à bénéficier de ces nouveaux processeurs.