Le Centre national d’études spatiales confie l’ensemble de son infrastructure informatique à Thales associé pour l’occasion à la SSII Osiatis.

Le groupement Thales-Osiatis remporte le renouvellement du contrat d’infogérance d’infrastructures du Cnes estimé à un montant de 100 millions d’euros sur six ans. Thales en est le mandataire et assure donc la maîtrise d’œuvre du projet, la SSII Osiatis agissant en qualité de cotraitant.

Ce projet couvre toute l’infrastructure informatique de l’agence spatiale dont les principaux sites sont situés à Paris (siège social), Evry et Toulouse : soit plus de 700 serveurs, une quarantaine de systèmes applicatifs à exploiter, le support de proximité pour 5 500 postes de travail et la gestion de 1 000 imprimantes, les réseaux et télécommunications, le service d’assistance aux utilisateurs.

Les deux acteurs se partagent les services techniques : à Osiatis, la supervision des infrastructures, le support de proximité et le service utilisateur (100 000 demandes par an) et à Thales la prise en charge de l’exploitation des centres de données, les réseaux et les télécoms. Rappelons que le précédent contrat, signé en 2006 (80 millions d’euros sur cinq ans à l’époque) était détenu conjointement par Steria et Thales.