En 2016, les informaticiens ne connaîtront pas la crise, à en croire les prévisions de Pôle Emploi. Divisés en trois catégories par l’organisme (« ingénieurs et cadres d’étude, R&D en informatique, chefs de projets informatiques », « techniciens des services aux utilisateurs en informatique », « techniciens d’étude et de développement en informatique »), ils devraient pouvoir compter sur 46 936 créations de postes cette année.

C’est la troisième catégorie qui sera la plus active, avec 31 584 projets de recrutement. 58,7 % concerneront l’Île-de-France, ce qui devrait représenter plus de 18 000 emplois.

Les recrutements, toujours difficiles

Les deux autres catégories (« techniciens des services aux utilisateurs en informatique » et « techniciens d’étude et de développement en informatique ») devraient, elles, voir 15 352 projets de recrutement se concrétiser en 2016. Là encore, l’Île-de-France se taille la part du lion, regroupant 6 387 de ces embauches.

Par ailleurs, Pôle Emploi souligne une nouvelle fois la difficulté à embaucher dans ces métiers. Les employeurs estiment ainsi que 54,8 % des projets trouvent difficilement un candidat. Il faut tout de même noter que le secteur est plus exigeant en termes d’expérience. Les autres branches demandent 5 ans d’expérience, en moyenne, pour un poste sur deux. Dans l’informatique, ce sont deux postes sur trois pour lesquels il faut avoir cette pratique, ce qui limite de facto les possibilités de recrutement…