La croissance de l’activité de la SSII s’est nettement accélérée au dernier trimestre 2010. Une évolution qui lui laisse entrevoir 2011 avec optimisme.

Surplus d’optimisme du côté de la direction de Capgemini. Fort d’un dernier trimestre 2010 de haute volée, la société de services affiche des résultats annuels très honorables. La première SSII française est ainsi montée crescendo au cours de l’année 2010, passant d’une contraction organique du chiffre d’affaires de 7,1 % au premier trimestre à une croissance de 5,8 % au dernier. Cette amélioration est notamment liée à la hausse des ventes sur la ligne de services ingénierie-intégration de systèmes (+ 11,2 % au dernier trimestre).

Au final, le groupe Capgemini enregistre sur l’année une légère chute de ses ventes de 1,1 % (à 8 697 millions d’euros) à périmètre et taux de change constants pour une hausse de 3,9 % à taux de change et périmètre courant. L’activité de la filiale hexagonale a, elle, baissé de 1 %.

Les prises de commandes en nette augmentation

A 6,8 %, la marge opérationnelle est en léger repli de 0,3 points (587 millions d’euros) par rapport à l’année précédente, mais légèrement supérieure aux objectifs.

L’analyse des prises de commandes confirme l’accélération observée au quatrième trimestre. Celles-ci sont en augmentation de 9 % sur celles de 2009, à 9 863 millions d’euros. Mieux, les trois métiers les plus sensibles à la conjoncture économique – le conseil, l’intégration de systèmes et les services de proximité (Sogeti) – affichent une progression moyenne de 11 % de leurs prises de commandes. Pour la SSII, à moins d’un phénomène macroéconomique nouveau, la crise est donc du passé. Seul le Benelux reste un sujet de préoccupation. Pour 2011, Capgemini prévoit une croissance organique de 4 à 5 % de son chiffre d’affaires, et une amélioration de la marge opérationnelle de 0,5 à 1 point.