Samsung vient de racheter Proximal Data, une société dont l’atout principal est une technologie de mise en cache de la mémoire flash.

Cette acquisition doit permettre au coréen d’ajouter des capacités techniques à ses disques SSD (Solid State Drive). Autocache, la technologie de Proximal Data accroît en effet la densité des machines virtuelles placées sur les disques SSD en déportant les flux d’entrée/sortie vers des périphériques de stockage flash virtuels, présents dans le cache.

Pour cela, l’hôte doit disposer de capacités flash virtuelles et, par la suite, il suffit de sélectionner et étendre la capacité du disque dur sur lequel doit être assigné le cache en lecture de la mémoire flash.

Pour assurer une performance optimale, la taille des blocs doit être adaptée en fonction de la taille des flux d’entrée/sortie qui circulent dans la machine virtuelle.