Juste 16 jours de profit, voilà ce que représentent pour la branche « IT and Mobile Communications » de Samsung les 930 M$ que le fabricant coréen a été condamné à payer à Apple pour violation de brevets.

Samsung devait initialement 1,05 Md$ au géant américain, après une première condamnation en 2012. Mais cette somme avait été légèrement revue à la baisse en novembre dernier par un second jury. Samsung peut donc estimer à 16 jours de profit ce montant dû puisque le groupe a rendu public vendredi dernier ses bénéfices pour le 4ème trimestre 2013. Ils s’élèvent à 5,1 Md$ pour sa branche « IT and Mobile Communications », notamment en charge des mobiles et des tablettes, soit autant que sur la même période en 2012.

Samsung et Apple se retrouveront de nouveau devant le tribunal fin mars, encore une fois pour des questions de violations de brevets, à moins que les deux fabricants ne parviennent à s’entendre à l’amiable avant le 19 février. Samsung vient d’ailleurs d’annoncer ce lundi avoir signé un accord avec Google et Ericsson pour éviter ces longues et coûteuses batailles juridiques.