Steria cède au fonds d’investissement Aurelius la totalité de sa filiale espagnole, dont la marge opérationnelle 2011 était négative de 3,7 millions d’euros.

Steria a signé un accord avec le fonds d’investissement Aurelius, dont le siège est à Munich (Allemagne), pour la cession de 100 % de sa filiale espagnole. L’opération devrait être conclue définitivement au cours des prochaines semaines. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Steria Iberica, qui emploie 900 personnes sur sept sites en Espagne, avait dégagé en 2011 un chiffre d’affaires de 42,2 millions d’euros (2 % du chiffre d’affaires du groupe Steria) et une marge opérationnelle négative de 3,7 millions d’euros. La récession affectant le marché espagnol n’est pas, non plus, étrangère à ce désinvestissement.

D’un point de vue comptable, la cession devrait entraîner sur l’exercice 2012 une charge non courante de l’ordre de 10 millions d’euros après impôt (sans impact sur la dette financière nette attendue). Par cette cession, Steria confirme sa stratégie de concentration sur ses marchés essentiels en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Scandinavie).