Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Vers des PC plus modulaires et plus écologiques

Écrit par  Laurent Delattre , mercredi, 31 octobre 2018 14:04 , POSTE DE TRAVAIL.
Vers des PC plus modulaires et plus écologiques

Le succès des ordinateurs portables et des « All-In-One » soulève un problème écologique : l’utilisateur est obligé de remplacer l’intégralité de son appareil alors que seuls quelques composants internes ont véritablement évolué. Pourtant d’autres approches sont possibles…

L’annonce lors de Microsoft Ignite 2018 que le futur tableau collaboratif et interactif « Surface Hub 2 » serait déclinée en deux versions a surpris plus d’un observateur. En pratique, la version « 2S » attendue dès 2019 et la version « 2X » prévue pour 2020 ne diffèrent que par le PC embarqué au cœur de l’écran. Celui-ci se présente sous la forme d’une « cartouche » interchangeable, comportant processeur, mémoire, et ports d’extensions, que l’on vient enficher dans le socle rotatif. Du coup, un Surface Hub 2S pourra aisément être transformé en 2X par « simple » remplacement de la cartouche.

Une carte mère en cartouche

Le mécanisme est intéressant et mérite que l’on s’y attarde. Car à bien y regarder, il peut aisément être transposé à d’autres catégories d’appareils à commencer par les « All In One ». Le problème de ces appareils, c’est que – comme dans le cadre du Surface Hub 2 – la technologie embarquée évolue beaucoup plus rapidement que celle des dalles de l’écran. Un reproche aussi formulable à l’encontre des ordinateurs portables.  
Lorsque l’on se confronte à la qualité bluffante de l’écran du Surface Hub 2, mais aussi d’autres appareils comme Surface Studio par exemple, le problème saute aux yeux. Il est évident que les processeurs embarqués et les ports intégrés se périmeront bien plus rapidement que la dalle elle-même. Pourquoi devoir changer tout son Surface Studio, tout son Surface Hub 2, tout son PC « All In One » (il y a aussi des PC à écrans incurvés ou 4K impressionnants chez HP, Acer ou Dell), tout son ordinateur portable alors que l’on a simplement besoin d’un processeur plus performant ? La solution n’est ni économique, ni écologique.

Des expériences sans réussite

L’approche adoptée pour Surface Hub 2 paraît bien plus logique. Elle n’est d’ailleurs pas nouvelle. Microsoft l’avait déjà envisagée pour son Surface Studio si l’on en croit les brevets déposés. Essayée sur les prototypes, l’idée a ensuite été abandonnée sur la version finale du All-in-one de l'éditeur mais est revenue sur le tapis avec Surface Hub. Dans un même ordre d’idées, HP et Lenovo ont chacun eu des approches similaires en concevant des mini-PC s’encastrant directement derrière l’écran. Mais il s’agissait là de PC desktops complets que l’on pouvait utiliser séparément et pas vraiment d’extension modulaire. Asus avait également travaillé sur le sujet en faisant du Smartphone l’intelligence incrustée dans une tablette hybride avec son Asus Padfone 2. Mais le concept était trop en avance sur l’époque pour réellement séduire, avec une version d’Android trop immature en usage bureau.
Finalement, c’est chez Intel que l’idée d’un cœur de PC sous forme de cartouche interchangeable a été véritablement concrétisée il y a quelques mois avec l’« Intel PC Compute Card ». Malheureusement, largement boudé et négligé par les constructeurs, le concept a du mal à s’imposer. Mais il découle exactement des mêmes réflexions que celles de Microsoft. Ici, le cœur du PC est réduit à une sorte de grosse carte bancaire contenant le processeur, la RAM et du stockage embarqué que l’on vient enficher dans un PC mobile, un « all-in-one » ou un appareil mobile.

Si le concept du cœur évolutif du PC sous forme de cartouche interchangeable est prometteur, il reste encore trop peu exploré. Certains constructeurs tentent d’autres approches écologiques à l’instar de Iameco qui imaginent des ordinateurs aisément réparable, fortement recyclable et sutilisant des matériaux nobles comme le bois,. Mais toutes ces tentatives d’aller vers une approche durable et écologique du PC se montrent trop timides et trop rares. Le sujet mérite pourtant largement que l’on s’y intéresse davantage, la planète en a bien besoin... 

Dernière modification le mercredi, 31 octobre 2018 14:49
Connectez-vous pour commenter

ABONNEMENT NEWSLETTER

LE MAGAZINE IT FOR BUSINESS

Découvrir

Créer votre compte

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

NOUS SUIVRE

AGENDA

20/11/2018 - 21/11/2018
Data Marketing Paris
27/11/2018 - 29/11/2018
Trustech
27/11/2018 - 28/11/2018
Cloud Expo Europe
29/11/2018 - 30/11/2018
Day One
05/12/2018 - 06/12/2018
Paris Open Source Summit