Syntec Numérique croit en la France. Le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseils en technologie a en effet relevé ses prévisions de croissance pour 2015 de 1,8 % à 2,1 %. Des chiffres d’autant plus positifs qu’en 2014 le secteur n’avait progressé que de 0,7 %. Toujours selon Syntec Numérique, la dynamique positive se poursuivra en 2016 avec une croissance de 2,4 %. Côté emploi, le tableau est moins favorable puisque le chômage continue de progresser malgré une création nette de 12 000 postes en 2014.

Enfin, en novembre, l’indice de confiance des dirigeants était au plus haut depuis 2007. La prise de conscience provoquée par le drame des attaques de Paris devrait même encourager l’investissement dans le big data et la cybersécurité, prévoit Syntec Numérique.

Le logiciel tire une France en retard

Aussi positive soit-elle, cette dynamique ne peut masquer le retard pris par l’Hexagone dans la transformation numérique. Ainsi, la croissance mondiale attendue pour 2016 est 2 fois supérieure à celle prévue en France, quand celle de l’Europe occidentale atteint 3,1 %.

Avec une croissance de 3,6 % prévue pour 2016, le logiciel est probablement la branche la plus dynamique du marché français. Il ne représente toutefois que 22 % des 50,5 Md€ de ce dernier. Les ESN, représentant une importante partie du marché, peinent quant à elles à atteindre 2 % de croissance en 2015. Pas assez pour rattraper les pays voisins.