Alors que le langage de programmation d’Apple, Swift, était initialement dévolu aux environnements iOS et OS X, il devient dès maintenant disponible sous Android. Cette possibilité avait été entrevue avec la version 2 du langage présentée à la conférence WWDC en juin dernier, où Apple l’a décliné en open source.

Swift 2 utilise le compileur LLVM qui, plutôt que de générer un code spécifique à un environnement, génère un code assemblé pour une machine imaginaire. Une représentation intermédiaire (IR) est ensuite convertie en code réel pour l’architecture ciblée. Par exemple : le compileur Swift génère une représentation LLVM-IR, qui génère également un fichier ARM ELF. Ensuite, Android NDK, utilisé pour le code natif sous Android, crée un lien binaire pour ce fichier objet. Celui-ci est alors compilé en une application Android.