Selon Le Figaro, la grande société de services informatiques française Atos Origin prépare un ambitieux projet de débarquement en Grande-Bretagne. Elle lorgnerait en effet la filiale spécialisée dans les transactions électroniques, RBS WorldPay, de la banque Royal Bank of Scotland (RBS), fragilisée par la crise financière.

La taille de l’opération est spectaculaire : 2 à 2,5 milliards d’euros, à comparer avec le poids d’Atos qui est de 2,6 milliards. Ce sera donc un gros morceau à avaler. Thierry Breton, ex-ministre de l’Economie et ancien patron de France Télécom, et actuellement à la direction d’Atos, montre ainsi qu’il veut mettre les bouchées doubles pour faire croître son groupe.