Dans le contexte de cet accord-cadre avec Shell aux Pays-Bas, la société des services dépêchera pour le groupe pétrolier non seulement des informaticiens mais aussi des experts en comptabilité et finance, des acheteurs, des spécialistes des ressources humaines, de la relation client, du marketing et de la communication. Bref l’ensemble des prestations pour les fonctions support.

Cet accord intervient dans un contexte où Shell a décidé de réduire de 18 à 6 le nombre de ses prestataires référencés. Le groupe pétrolier vise ainsi à diminuer les coûts de management des différents prestataires et obtenir des baisses tarifaires de la part des sociétés restantes. De son côté, Atos aura une part du gâteau plus importante.