Plusieurs fédérations de fonds européens se retirent de l’Eban et lancent une nouvelle instance représentative.

Depuis 1999, plusieurs fédérations de fonds européens se sont regroupées au sein de l’European Business Angels (Eban). Depuis quelques temps, certains membres étaient en désaccord avec l’évolution de cette instance qui, selon Philippe Gluntz (photo), président de France Angels « a perdu son identité en intégrant des consultants indépendants, des fonds publics, ou encore des plates-formes de financements participatifs ».

D’où l’idée soutenue par Aeban (Espagne), Band (Allemagne), BAN Netherlands (Hollande), Beban (Belgique), Iban (Italie) et France Angels de créer le BAE, pour Business Angels Europe. A la tête de cette nouvelle instance, Philippe Gluntz.