Pékin vient d’autoriser la vente de consoles de jeux vidéo sur son territoire, mettant fin à une interdiction vieille de 14 ans. Le gouvernement central chinois avait en effet estimé en 2000 que les consoles étaient susceptibles de provoquer des troubles mentaux. Les joueurs s’étaient rabattus sur les titres PC, puis ceux parus sur smartphones et tablettes, notamment.

 

Le monde des fabricants de consoles de jeux se frotte naturellement les mains, mais l’autorisation accordée par Pékin comporte des réserves encore plus fortes que celles qui touchent les autres importations : pour vendre en Chine, il faudra être implanté dans la zone franche de Shanghai ! Mauvaise nouvelle pour les constructeurs, d’autant que l’adhésion des consommateurs chinois aux jeux proposés sur les consoles de salon est encore loin d’être garantie…