Le dernier baromètre de RightScale, éditeur d’outils cloud pour gérer des plateformes IaaS, met en évidence la forte percée de Docker, venant redistribuer les cartes.

Docker est ainsi utilisé par 27 % des sociétés interrogées, contre 13 % l’année précédente. De quoi menacer les leaders Puppet et Chef, adopté chacun par 32 % des répondants. En effet, l’engouement pour Docker est énorme. Lorsqu’ils n’utilisent pas Docker, les experts DevOps interrogés par RightScale sont 35 % à déclarer vouloir l’adopter. Cette évolution est liée aux besoins en DevOps des entreprises, afin de rapprocher les équipes de développement, de recette et de production. Or, Docker et ses containers permettent de déplacer les applications entre ces différents environnements, de façon très fluide.

Cloud privé dans près d’un quart des sociétés

En parallèle, les outils d’orchestration de containers restent en phase de décollage, avec des adoptions faibles. Kubernetes de Google est le plus utilisé, avec seulement 7 %. Suivent Docker avec 6 % et Mesosphere, à 4 %.

L’autre fait saillant de cette étude est l’ascension constante du cloud privé, prisé par les entreprises ayant des données critiques notamment et ne souhaitant pas les laisser à un prestataire de cloud public. Son adoption atteint ainsi 31 %, contre 22 % l’année précédente. VMware vSphere en contrôle 44 %. Cette tendance gonfle mécaniquement les chiffres du cloud hybride qui atteint un taux d’adoption de 77 %, contre 63 % un an avant.