Google n’a cure des humeurs de Microsoft. Une semaine après avoir affronté le courroux de ce dernier pour avoir publié une faille deux jours avant le Patch Tuesday, la firme de Mountain View récidive.

Émanant toujours de l’équipe Project Zero chez Google, la divulgation de la nouvelle faille concerne cette fois la fonction de chiffrement mémoire CryptProtectMemory, présente dans Windows 7 et 8.1. Il est ainsi possible pour un utilisateur de contourner le contrôle et de déchiffrer les données de la session.

Le correctif devait être inclus dans le Patch Tuesday de janvier, mais pour des raisons de compatibilité, il a finalement été reporté. Il faudra donc attendre le correctif de février pour voir cette faille corrigée.