Selon IDC, les ventes de serveurs dans le monde ont enregistré une hausse de 4,5 % au 3e trimestre 2015 par rapport à la même période l’an passé, pour atteindre près de 2,5 millions d’unités. Les revenus des constructeurs pendant cette période sont estimés à 13,5 Md$. En tête du classement se trouvent HP (avec près de 3,7 Md$), Dell (2,4 Md$), IBM (1,3 Md$), Lenovo (1 M$) et Cisco (885 M$).

HP détient 27,5 % de parts de marché. IBM voit ses revenus s’amenuiser avec une baisse de 44 % par rapport à 2014, qui s’explique par la vente de sa branche x86 à Lenovo. À l’inverse, ce dernier enregistre une croissance fulgurante de 536 % sur un an. 

En termes de ventes, les firmes chinoises progressent

Selon Gartner, sur ce 3e trimestre, l’ensemble des marchés affichent une progression à la fois en termes de ventes et de revenus, mis à part en Europe de l’Est, au Japon et en Amérique Latine, où les chiffres ont chuté respectivement de près de 6 %, 12 % et 24 %.

Concernant les volumes, HP conserve la tête du classement avec 613 000 unités vendues et une croissance de 7,7 %, suivi par Dell, Lenovo et Huawei. Les serveurs x86 demeurent les plus convoités. Les revenus générés par les serveurs de type mainframes sont aussi en hausse de 3,5 %. Les serveurs Unix RISC/Itanium enregistrent, quant à eux, une baisse de 11,5 %.