Bien que les marques se mettent de plus en plus au multicanal, l’e-mail reste le lien marketing favori des consommateurs, si l’on en croit une étude publiée récemment par IBM sur le sujet. L’enquête annuelle a été menée auprès de 3000 marques dans plus de 40 pays. Il en ressort une exigence toujours plus élevée de la part du consommateur vis-à-vis du marketing des marques : il recherche le « moment parfait », celui où on lui proposera le produit qu’il recherche au prix qui lui convient.

Fortes de ce constat, les entreprises ont augmenté de 50 % leur budget marketing digital en 2015. Mais une constante demeure : l’e-mail reste au cœur de leur stratégie. 

Jusqu’à 72 % d’ouverture après un e-mail transactionnel

IBM relève ainsi que pour un dollar dépensé sur le marketing par courriel, le rendement moyen est de 44,25 $. L’étude précise que les contacts venant juste après un e-mail transactionnel, confirmant par exemple une commande ou un changement de mot de passe, ont un taux d’ouverture de 72 % et de clic de 30 %.

Ce sont des pourcentages particulièrement élevés : les meilleures marques, dans l’industrie du voyage par exemple, atteignent un taux d’ouverture de leurs e-mails de 50 %, dix fois plus que celles qui sont les moins performantes. Leur taux de clic, lui, s’établit aux alentours de 15 %.