L’ERP va bien. C’est ce que rapporte l’étude du cabinet spécialisé IDC dressant l’état de ce dernier sur le marché français. Représentant actuellement 25 % de l’ensemble des dépenses de logiciels des entreprises françaises, l’ERP devrait compter pour 3,09 Md€ en 2016, tiré par la gestion RH, la gestion de projets et la gestion des achats.

La tendance devrait se confirmer puisque IDC table sur une croissance moyenne de 3,5 % par an jusqu’en 2020. À cet horizon, l’ERP devrait donc peser 3,54 Md€. En effet, 41 % des entreprises interrogées vont augmenter leur budget consacré à ce poste de dépenses, contre 43 % qui ont un budget stable. Ainsi, seules 16 % des sociétés interrogées ont décidé de réduire la voilure. Pour choisir la solution qui leur convient le mieux, les professionnels disent privilégier la flexibilité, la qualité des supports et des mises à jour produit, mais surtout la présence d’outils analytiques intégrés.