D’après le rapport annuel de Symantec sur les cybermenaces, La France est passée de la 14ème à la 9ème place des États les plus touchés. Dans le détail, elle se classe au 4ème rang des arnaques sur les réseaux sociaux et au 5ème rang des attaques par rançongiciels ou ransomwares.

Ces derniers prennent en otage les informations de l’utilisateur (le plus souvent en les cryptant) et ne les remettent à sa disposition que contre le versement d’une somme d’argent. Au niveau mondial, ce type d’attaques a augmenté de 35 %. Une hausse significative qui fait écho à la professionnalisation sans précédent des cybercriminels. Ceux-ci sont décrits par Symantec comme de véritables entreprises disposant de moyens comparables aux groupes de pirates s’en prenant aux États.