Capgemini, Neopost et BearingPoint ont été retenus par le ministère de la Défense pour fournir un système d’information logistique pour acheminer le matériel de guerre partout dans le monde.

Le groupe de conseil et services informatiques Capgemini a annoncé mardi avoir été choisi par le ministère de la Défense, en association avec Neopost et BearingPoint, pour mettre en œuvre le système d’information logistique des équipements et matériels de défense. Le montant de ce contrat « majeur » n’a pas été rendu public dans le communiqué. Cette solution, baptisée Silria – pour Système d’information logistique de suivi de la ressource interarmées – « garantira l’optimisation et la traçabilité à chaque étape des flux d’acheminement des armées françaises dans le monde entier, et tout particulièrement sur les théâtres d’opérations extérieurs ».

Des munitions aux pièces détachées

Silria est « totalement compatible avec les solutions informatiques logistiques de l’Otan, elle offrira le même service lorsque les forces françaises acheminent des matériels alliés, ou que des matériels français sont acheminés par des moyens alliés », est-il précisé. Les solutions d’identification et de traçabilité seront notamment fournies par Neopost ID, filiale du groupe d’équipements de traitement de courrier Neopost, grâce à des étiquettes électroniques de radio-identification RFID apposées sur le matériel. « Le tout se fera dans le respect des contraintes imposées par la sécurité militaire », précise le communiqué. « La gestion en quasi-temps réel des acheminements permettra aux forces armées de mieux visualiser leurs livraisons en matériels divers, depuis les équipements complets jusqu’aux équipements de santé, en passant par les munitions ou les pièces détachées », indique Capgemini.

Optimiser les moyens de transport

Cette solution « permettra également aux commandements de mieux gérer les priorités. Enfin, le dispositif mis en place permettra d’optimiser les moyens de transport utilisés », selon le communiqué. Le groupement Capgemini, Neopost ID et le cabinet BearingPoint a été sélectionné au terme d’un appel d’offres. « Silria est un projet majeur pour la maîtrise de la chaîne des acheminements opérationnels du ministère de la Défense », a souligné Marie-Isabelle Urios, responsable des systèmes d’information logistique à la Direction générale de l’armement (DGA), citée dans le communiqué. Le projet « est porteur d’un double enjeu : d’une part moderniser le système de suivi de la ressource et assurer son déploiement au sein de toutes les armées et services du ministère ; d’autre part, introduire l’utilisation de la RFID dans ce processus », a-t-elle souligné.