Plus de la moitié des entreprises européennes ne sont pas parées à la mise en œuvre de projets cloud au sein même de leur structure. C’est ce que met en exergue une étude d’IDC, dont les grandes lignes viennent d’être rendues publiques.

« De grandes transformations sont nécessaires avant de franchir le pas du cloud », souligne le rapport du cabinet de conseil.

Près de 300 entreprises européennes ont fait part de leur perception auprès d’IDC. Et il apparaît clairement que ces organisations ont encore besoin d’acquérir une certaine maturité avant d’opter pour une transformation de leur infrastructure informatique.

Des défis majeurs

Ainsi 56 % des structures interrogées ne trouvent pas de personnel qualifié pour le démarrage et le suivi de projets cloud. Autre chiffre, 61 % rencontrent des difficultés à faire monter en compétence les collaborateurs déjà en place et 70 % ne savent pas comment faire usage des services d’automatisation, de self-service et d’orchestration propres au cloud, d’après IDC.

« Ce sont les plus grands défis posés par l’implémentation du cloud, explique Carla Arend, directrice de recherche chez IDC. La transition implique des changements à travers l’entreprise tout entière, que ce soit en termes d’effectif, de process ou de technologie ».

« Au cours des douze derniers mois, les dépenses en service cloud ont augmenté de 25 %, indique également Giorgio Nebuloni, manager chez IDC. « Mais si les entreprises ne sont pas prêtes, elles peuvent rencontrer de grandes difficultés ».

Un constat rassurant toutefois : sur l’ensemble des structures interrogées, seules 5 % confient ne pas avoir l’intention d’entamer de grandes transformations en direction du cloud.