Verizon vient de livrer les cinq axes stratégiques sur lesquels les sociétés devront miser en 2015 pour réussir leur transformation.

Tout d’abord, pour faire face aux sollicitations croissantes des solutions mobiles, de la vidéo, du cloud et des données, les réseaux d’entreprise vont devoir devenir plus agiles et évolutifs, sans dégradation de leurs performances. Les DSI devront s’assurer que leurs réseaux sont capables de distribuer des volumes croissants de charges à de multiples datacenters. Et s’ouvrir donc toujours plus à la virtualisation, l’automatisation et aux réseaux optiques 100G, 200G et LTE.

IoT et analyse prédictive

Autre préconisation délivrée par le fournisseur de services IT et de communications : monétiser l’Internet des objets. Alors que le marché est balbutiant et ne possède pas encore de standard, Verizon conseille d’investir le secteur avant que d’autres ne s’en chargent.

Les nouveaux outils de cloud, d’analytics et de gestion du big data, doublés d’une volonté de mieux encadrer la cybersécurité vont par ailleurs aider à simplifier les environnements machine-to-machine (M2M).

L’analyse prédictive sera aussi une grande tendance. Selon Verizon, en 2015, les hauts dirigeants et décideurs vont devoir s’approprier les métadonnées pour en extraire des renseignements utiles sur l’accueil réservé aux produits et services et l’utilisation qui est faite des ressources. Gagner en efficacité opérationnelle, identifier de nouvelles sources de revenus et mieux satisfaire leurs clients en sont les enjeux.

Le DSI, courtier en cloud

Quid du cloud ? D’après Verizon, sa gestion reviendra naturellement au DSI. Celui-ci deviendra un véritable courtier en solutions cloud.

Au-delà des besoins métiers adressés très spécifiquement, les entreprises s’inquiéteront moins des différences entre cloud public et cloud privé et du nombre de machines virtuelles. La priorité ira au développement de solutions cloud en réponse à des besoins internes spécifiques, indépendamment des considérations de configuration de la technologie, prédit l’auteur du rapport.

Dernière tendance, et pas des moindres : la lutte contre la cybercriminalité. En pleine mutation en raison de la prolifération des terminaux et du nombre de connexions induites par l’essor du M2M, il faudra, d’après Verizon, envisager la sécurité comme une stratégie globale et intégrée avec plusieurs couches de protection pour diminuer le risque et créer la confiance entre les terminaux, les réseaux, les individus et les systèmes.