Avec l’avènement annoncé des objets connectés, la surface d’attaque potentielle de personnes malintentionnées va se démultiplier et toucher de plus en plus de sujets critiques, y compris l’humain. Pourtant, d’après le cabinet Gartner, les dépenses en matière de sécurité ne vont pas progresser à la même vitesse. De 348 M$ alloués en 2016, cette somme atteindra 434 M$ l’année prochaine et 547 M$ à l’horizon 2018. En parallèle, le nombre d’objets connectés dans le monde, toujours selon Gartner, passera de 6,4, à 11,4 milliards.

En 2020, c’est donc 1 attaque informatique sur 4 en entreprise qui impliquera au moins un élément de l’Internet des objets, alors qu’il ne captera que 10 % des dépenses en matière de sécurité. À cette date, la sécurité dans le cloud pourrait inciter les entreprises à franchir plus facilement le pas et à protéger 50 % des objets connectés.