Selon l’étude Information Innovation Index d’Hitachi Data Systems Corporation (HDS) réalisée auprès de 200 DSI français, près des 2/3 (63 %) des entreprises tricolores reconnaissent ne pas pouvoir exploiter et valoriser les données qu’elles engrangent en raison de leur infrastructure informatique.

Les DSI sondés sont 90 % à admettre que l’approche IT traditionnelle du stockage et de la gestion des informations les empêche d’utiliser efficacement ces données comme vecteur de croissance. 
Pourtant, comme l’indique HDS, l’analyse de données est fondamentale. Elle permet de « révéler des zones d’inefficacité, faire concorder orientation industrielle et tendances de consommation, réduire les coûts ». Elle offre également la possibilité « d’améliorer l’expérience client et d’identifier de nouvelles sources de revenus », toujours selon HDS.
La conformité de données en question
Interrogés sur ces données sous lesquelles ils estiment crouler, 89 % des DSI craignent que le manque d’exploitation de leurs informations soit un jour source de problèmes de conformité et de respect des réglementations.

Ils sont aussi 47 % à voir les données sauvegardées et découvrables comme porteuses de risques graves, et 82 % démontrent également une préoccupation à l’égard des big data et des règles de protection des données.