Selon la dernière étude de McAfee Labs, 327 nouvelles cybermenaces par minute ont été enregistrées au 3ème trimestre 2015. Les hackers misent surtout sur les erreurs humaines : 7,4 millions d’attaques ont tenté d’amener les usagers à rejoindre des URL à risque. Les réseaux individuels ont été visés par 3,5 millions de fichiers infectés. Le système Mac OS semble aussi être une cible privilégiée (4 fois plus de malwares qu’au 2ème trimestre).

Par ailleurs, les chercheurs pointent du doigt les développeurs d’applications mobiles, dont les mauvaises pratiques rendent les données utilisateur vulnérables. Le nombre de malwares sur OS mobiles a ainsi augmenté de 16 % sur un trimestre et fait un bond de 81 % sur l’année. Bien qu’ils ne cessent de se multiplier, ils progressent toutefois moins vite grâce à l’intégration de systèmes de sécurité adaptés.

Les malwares sans fichier sont la nouvelle menace

Les techniques d’ingénierie sociale via les macro-malwares sont encore très utilisées : près de 45 000 nouvelles attaques ont été enregistrées au cours du 3ème trimestre. Les ransomwares sont aussi plus nombreux qu’au 2ème trimestre (+18 %), tandis que les rootkits, moins rentables pour les attaquants, sont dépréciés (-65 %).

Enfin, McAfee Labs attire l’attention sur de nouveaux malwares sans fichier, capables de contourner les systèmes de détection classiques. Près de 75 000 attaques de ce type ont été constatées au cours des neuf premiers mois de l’année.