La firme de Redmond vient de mettre 26,2 Md$ sur la table (soit 196 $/action) pour racheter LinkedIn. L’opération est sans précédent, la plus importante réalisée par Microsoft. Elle doit être finalisée d’ici fin 2016. Le réseau social professionnel restera toutefois « indépendant » et Jeff Weiner conservera sa place de PDG.

Ce rachat suscite en même temps beaucoup d’interrogations, notamment concernant les intentions réelles de l’éditeur quant à l’exploitation de cette gigantesque base de données (433 millions de membres). Tandis que Microsoft évoque de futures synergies entre ses outils collaboratifs (Office 365 ou Dynamics) et le réseau social, LinkedIn n’affiche pas de brillants résultats : au 1er trimestre 2016, le cours de son titre a chuté de près de 40 %.