Plus particulièrement poussé par Dassault Systèmes et Siemens PLM Software, le concept d’usine numérique suscite l’intérêt des grands industriels du monde de l’automobile ou de l’aéronautique. « C’est un concept intéressant, mais qui n’est envisageable que pour les grandes entreprises, pas pour les PME, assène Jean-Hugues Ripoteau. En ce qui concerne ces dernières, le face-à-face reste la solution la plus efficace pour collaborer. PSA, par contre, travaille beaucoup sur ce concept d’usine entièrement automatisée. Mais s’il se se justifie (peut-être) pour certains process, nous n’en sommes pas encore là. Aujourd’hui, tous les composants peuvent communiquer entre eux. Mais les solutions virtuelles sont-elles capables de prendre en compte l’interaction de l’ouvrier qualifié avec sa machine ? »