A l’occasion du Professional Association for SQL Server International Summit de Seattle, Microsoft a annoncé la mise à disposition d’une version bêta de Microsoft SQL Server 2016. Parmi les nouveautés,figure la fonction Stretch Database grâce à laquelle les entreprises peuvent déployer leurs bases de données aussi bien sur site que dans le cloud Azure de Microsoft.

Toutefois, c’est incontestablement SQL Server R Services qui suscite le plus d’intérêt. En rendant compatible SQL Server 2016 avec le langage open source R, il offre un puissant outil au système de gestion de bases de données phare de Microsoft. Cet ajout permettra notamment de travailler sur les données sans avoir besoin de les déplacer de l’endroit où elles sont stockées. Des applications d’analyses de données pourront également être créées par les administrateurs de bases de données.

Microsoft face au langage R

Rendu très populaire ces dernières années par l’explosion du big data, le langage R possède d’importantes qualités d’analyses statistiques et de traitement des données. Au point que Microsoft a déjà opéré plusieurs actions visant à pouvoir exploiter son potentiel malgré la licence GPL GNU qui le protège. Ainsi, en début d’année, la firme de Redmond a racheté Revolution Analytics, un éditeur spécialisé dans les logiciels et les services basés sur le langage R. À n’en pas douter, l’intégration de ce dernier dans l’univers Microsoft est loin d’être terminé.