Après Bouygues Telecom, Orange annonce à son tour le déploiement d’un réseau bas débit, destiné au marché prometteur de l’Internet des objets (IoT). Celui-ci sera utilisé pour connecter des équipements notamment dans les domaines du sport, de la santé et de la domotique. Il permettra également à Orange de proposer des services aux collectivités, comme la gestion de l’éclairage en ville.

Dans le cadre de son plan stratégique Essentiels2020, l’opérateur historique compte se positionner en leader sur le marché de l’IoT dans les prochaines années. Confiant, il prévoit de réaliser, sur ce secteur, un chiffre d’affaires de 600 M€ d’ici 2018.

Le réseau Sigfox écarté au profit de la technologie LoRa

À l’instar de Bouygues Telecom, Orange a choisi l’alliance LoRa pour mettre en œuvre son propre réseau IoT. Fondé par plusieurs acteurs tels que Cisco, IBM, mais aussi les français Actility, Eolane et Sagemcom, ce consortium a été mis en place pour concurrencer l’offre propriétaire du leader actuel Sigfox (qui compte parmi ses clients et investisseurs Samsung, Air Liquide et Eutelsat). La technologie bas débit LoRa (pour « long range ») est basée sur une architecture open source d’origine française. Elle permet de combiner une couverture très large et une faible consommation d’énergie.

Le réseau bas débit Orange-LoRa sera opérationnel au 1er trimestre 2016. Il sera ensuite progressivement déployé sur l’ensemble du territoire français.