La marque blanche, qui fabrique un tiers des PC portables du marché, essaie peut-être de détourner l’attention d’une erreur de montage.

Le fabricant taiwanais de PC, Quanta, vient de porter plainte contre le fondeur AMD, car certaines des puces graphiques qu’il lui a fournies ne supportent pas assez la chaleur dans les portables. En particulier, les portables professionnels qu’il vient de livrer à Nec. Ces ordinateurs dysfonctionnent au bout d’un court temps d’utilisation, lorsque l’intérieur de leur boîtier atteint une température pourtant considérée normale sur ce type de configurations.

Interrogé par nos confrères anglophones de PC World, AMD rétorque que la puce graphique ATI incriminée est un ancien modèle, qui n’est plus fabriqué et absolument pas conçu pour tenir dans un portable de dernière génération. Par ailleurs, AMD a la preuve que Quanta l’avait déjà utilisée auparavant dans un autre type de machine, sans connaître de problèmes. Certains observateurs soupçonnent en réalité Quanta d’avoir fait de la récupération et d’accuser AMD pour détourner l’attention de son erreur de montage.

Quanta fabrique en marque blanche environ un tiers des PC portables du marché, lesquels sont revendus ensuite sous des marques comme Dell, Nec, Toshiba ou encore HP. Nec a pour sa part officiellement cessé de vendre des PC en Occident depuis 2010.