La carte Xeon Phi qui équipe ces jours-ci un supercalculateur au Texas n’est autre que la première implémentation commerciale du projet Larrabee lancé par Intel en 2008.

Intel annonce avoir livré au centre de recherche informatique de l’université du Texas (TACC) les premiers exemplaires de son Xeon Phi, un processeur contenant 64 cœurs x86. Monté sur une imposante carte PCI, avec boîtier double épaisseur et gros ventilateur, ce composant se destine au supercalcul. Ironie du sort, la solution Xeon Phi décline les processeurs x86 pour aller concurrencer les cartes d’accélération scientifique à base de GPGPU, alors que celles-ci ont été créées à partir de cartes graphiques pour venir concurrencer les processeurs x86.

Vers un maximum de coeurs.