© Flickr - Peter Kaminski

Eco

Résultats décevants pour Oracle

Par La rédaction, publié le 18 juin 2015

Oracle vient d’annoncer ses résultats pour le compte du 4ème trimestre fiscal 2015 et ceux-ci sont plutôt décevants. Les revenus de l’entreprise sont ainsi en baisse de 5 %, s’établissant à 10,7 M$.

Certes, Oracle argue à juste titre de la bonne tenue du dollar sur la même période : à monnaie constante, son chiffre d’affaires aurait été en progression de 3 %. Mais même en tenant compte de ce contexte, les performances de l’éditeur restent inférieures aux attentes, qui étaient d’un chiffre d’affaires de 10,9 Md$. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés, l’action perdant plus de 8 % une journée après ces annonces.

Le cloud sauve la mise

Logiquement, le résultat net a lui aussi été affecté : il est de 2,8 Md$ alors qu’il s’établissait à 3,6 Md$ sur la même période de 2014. Sur l’ensemble de l’année fiscale 2015, le chiffre d’affaires d’Oracle atteint 38,2 Md$, quand il s’était élevé à 38,3 Md$ en 2014.

Finalement, seul un résultat permet à Oracle de limiter la casse : celui du cloud. Au 4ème trimestre, celui-ci a connu une hausse des revenus de 29 % pour les offres SaaS et PaaS, à 516 M$. Les offres IaaS sont à peine moins performantes, avec une progression de 25 % à 160 M$. Sur l’ensemble de l’année fiscale 2015, les premières ont rapporté 1,5 Md$, en hausse de 32 %, les offres IaaS 608 M$, représentant +33 %.

Oracle n’entend pas faiblir en 2016, mais accélérer au contraire sa progression en visant une croissance de ses revenus SaaS et PaaS de 60 %, à taux de change constant.

Dans l'actualité