Le fournisseur de services cloud Rackspace a sollicité la banque d’investissement Morgan Stanley pour l’aider à évaluer « des propositions stratégiques de rapprochement » avec des entreprises informatiques de plus grande taille.

L’entreprise souhaite ainsi étudier « toute alternative qui pourrait faire avancer sa stratégie sur le long terme », selon une dépêche de l’agence Bloomberg.

En clair, Rackspace, prévoyant une politique des prix du cloud de plus en plus agressive de la part de concurrents comme Google, Amazon et Microsoft, envisage soit de se faire racheter, soit d’établir un partenariat avec une autre compagnie. La société basée à San Antonio et qui est à l’origine d’Openstack, continuent d’afficher des résultats financiers au-delà des prévisions des analystes, même si sa progression n’est plus aussi forte.

Les analystes financiers estiment que le chiffre d’affaires de Rackspace devrait atteindre cette année 1,79 Md$, soit 16% de croissance. En 2011, la progression enregistrée était de 31%. Puis de 28% en 2012 et 17% en 2013.