Amazon Web Services (AWS) avance ses pions en Europe. Après deux datacenters ouverts à Dublin en Irlande et à Francfort en Allemagne, le numéro un mondial du cloud public va ouvrir une troisième infrastructure à Londres. L’information a été officialisée le 6 novembre par le directeur technique d’Amazon, Werner Vogels, sur son blog. Elle intervient quelques jours après l’annonce d’un datacenter en Corée du Sud, portant le total à onze.

Pour la France, l’arrivée d’un datacenter londonien est intéressante à plus d’un titre, car il sera situé à 200 km environ de l’Hexagone, rendant les offres AWS d’autant plus attractives, pour des raisons de rapidité d’accès aux données. Avant de pouvoir en profiter, il faudra toutefois attendre la fin 2016, voire le début 2017.