Alors que 60 % des Français en activité voient le numérique comme un progrès pour leur métier, la plupart d’entre eux (essentiellement des cadres et des jeunes actifs) souhaiteraient pouvoir jouir d’un droit à la déconnexion. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée le mois dernier par le cabinet de conseil Éléas. En effet, 67 % des sondés utilisent les outils numériques au quotidien pendant au moins 3 h, mais ils sont 37 % à les employer hors du temps réglementaire. Ces outils sont même une source de stress pour 15 % des répondants,qui disent éprouver un sentiment d’urgence permanente.

Les technologies numériques sont cependant perçues comme une source d’opportunités et un vecteur positif de changement pour plus de la moitié des personnes interrogées : 64 % sont même prêtes à acquérir de nouvelles compétences dans ce domaine.