Avec la Secure Identity Alliance, les quatre fournisseurs veulent promouvoir le déploiement de documents officiels avec microprocesseurs, comme les passeports biométriques ou les permis de conduire.

Les sociétés de technologies 3M, Gemalto, Morpho (Safran) et Oberthur Technologies ont annoncé lundi la création d’une alliance pour développer l’usage des e-documents comprenant des microprocesseurs émis par les gouvernements, tels les passeports biométriques ou les permis de conduire.

La Secure Identity Alliance vise à améliorer la sécurité de ces documents qui font appel à l’identité numérique et à encourager le déploiement de services en ligne sûrs qui renforcent la protection de la vie privée des usagers, observent-ils dans un communiqué. Le numéro deux mondial de la carte à puce Oberthur Technologies, Gemalto, spécialiste français de la sécurité numérique, Morpho, qui fait partie de l’équipementier aéronautique Safran, et le groupe diversifié américain 3M, précisent que leur alliance est ouverte à d’autres partenaires potentiels.

Destinée à promouvoir la technologie des e-documents auprès des gouvernements, l’alliance doit être une plateforme d’échange d’expériences dans ce domaine, œuvrer vers une standardisation, et s’attachera à résoudre les défis posés par la sécurité de ces documents, précisent les groupes. L’alliance travaillera notamment sur des technologies faisant appel à la reconnaissance biométrique et aux solutions mobiles. « Les différentes compagnies vont soutenir la croissance du secteur tout en continuant à être en concurrence, pour assurer la qualité la plus élevée et une diversité de solutions avec des produits et des services différenciés au bénéfice des citoyens et des gouvernements », a expliqué Olivier Prestel, responsable de ce secteur pour Oberthur.