L’étude « Data Protection Trends Research 2013 »  réalisée par Ponemon Institute et Acronis qui sera dévoilée dans les prochaines heures fait apparaitre que sur les 500 entreprises françaises interrogées, 70% n’ont toujours pas mis en place de politique BYOD. Elles sont même 32% à interdire l’accès à leur réseau interne à partir de terminaux mobiles personnels. Pire, les rares DSI qui se sont lancées dans l’aventure BYOD, 28% ont instauré des exceptions pour leurs cadres. Enfin, 17% disposent de plate-forme de gestion des mobiles (type MDM) puisqu’elles affirment être capables de réinitialiser à distance le mobile de leurs employés.