Altice vient de racheter Cablevision, le quatrième câblo-opérateur des États-Unis, pour 17,7 Md$. Avec cette acquisition, la maison-mère de Numéricable boucle sa sixième opération d’envergure, après les rachats de SFR, Virgin Mobile, Portugal Telecom, NextRadio TV (propriétaire de BFM-TV et RMC) et d’un autre câblo-opérateur américain, Suddenlink.

Cablevision compte 3,1 millions de clients dans les États de New York, du Connecticut et du New Jersey, et a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 Md$ l’an passé, pour 465 M$ de bénéfices. Le câblo-opérateur tire la majeure partie de ses revenus de ses activités de fournisseur d’accès Internet et de contenus vidéo, mais possède aussi des médias dont Newsday, un journal de New York, ou encore News 12 Networks, un groupe de sept chaînes d’actualités locales.

« Améliorer notre productivité »

« Nous pensons qu’il y a des moyens significatifs d’améliorer notre productivité, en mettant en commun les frais d’achats et d’autres coûts entre Cablevision et Suddenlink », a expliqué l’un des responsables d’Altice. L’objectif de l’entreprise, pour réduire ses dépenses, est de ramener le coût par client et par mois en charges d’exploitation de Cablevision (49 $) au plus proche de celui de Numéricable (14 $) pour tenter d’atteindre 900 M$ de réduction de coûts.

À terme, Altice espère devenir un acteur majeur de la consolidation du secteur outre-Atlantique, où l’entreprise entend générer 50 % de ses revenus, contre 15 % prévus en 2015.