Les utilisateurs de solutions Microsoft pourront désormais bénéficier du support d’Active Directory sur Amazon Web Services. Baptisé Directory Service, ce service d’annuaire permet d’authentifier et de gérer les utilisateurs des applications issues de la firme de Redmond. Ainsi, les entreprises utilisant le cloud d’Amazon pourront y gérer toutes les requêtes issues de SQL Server, SharePoint ou encore des applications .NET.

Le service Directory d’AWS est basé sur la création de contrôleurs de domaines connectés au cloud privé d’une machine virtuelle hébergeant le système Windows Server 2012 R2. Amazon propose, en outre, des fonctionnalités essentielles en termes de sécurité, comme le monitoring système, la réplication des données, ou les snapshots.

AWS et Azure bataillent pour dominer le cloud

Grâce au lien sécurisé que devront mettre en place les administrateurs entre le cloud d’Amazon et leur annuaire Active Directory, les utilisateurs pourront se connecter aux deux systèmes via un seul et même login.

En concurrence directe avec la plateforme Azure Active Directory, Amazon veut séduire les clients de Microsoft en leur offrant un moyen de passer aisément d’une solution sur site à une architecture cloud. Le géant de l’e-commerce devra toutefois étoffer son offre pour tenter de surpasser son rival. Le service est proposé à l’essai gratuitement pendant un 1 mois ou 750 heures. Il en coûtera ensuite 0,40 $/heure.