En 2010, la marque à la pomme talonnait HP et Samsung. En 2011, elle les a dépassés. Apple est ainsi devenu le plus gros acheteur de semi-conducteurs (processeurs, mémoire, disque SSD) avec 17,25 milliards de dollars de composants, estime Gartner. Soit une hausse de 35 %, malgré la chute des prix de ces semi-conducteurs. Même si HP et Samsung ont rétrogradé, leurs commandes sont restées stables. Cette consommation d’Apple est largement tirée par les iPhone et les iPad, ainsi que, dans une moindre mesure, par la nouvelle version du MacBook Air, surtout en ce qui concerne les disques SSD.

Ces chiffres alimentent la rumeur selon laquelle le constructeur bâtirait une usine de mémoires en Israël. Avec le succès non démenti des produits nomades d’Apple, l’arrivée massive de modèles dotés de 64 Go de mémoire, l’appétit pour les semi-conducteurs n’est pas prêt de ralentir. Le seul autre constructeur dans le même cas est Lenovo, dont les achats ont grimpé de 24 % en 2011. Les dix plus gros consommateurs de composants électroniques représentent aujourd’hui 35 % des achats.