Bouygues est dans la tourmente. Troisième opérateur historique des télécoms, il vient d’annoncer qu’il allait procéder à un nouveau plan de restructuration avec, en toile de fond, la suppression d’un peu plus de 1 500 emplois. Dans le cadre de ces licenciements, les départs volontaires seront majoritairement privilégiés afin d’aboutir, d’ici 2016, à une économie de 300 M€.

Cette mesure fait suite notamment à l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile en 2012. Cette incursion dans un secteur fortement concurrentiel a eu des conséquences dramatiques pour l’opérateur qui avait déjà été contraint, cette même année, à débarquer 600 collaborateurs. Aujourd’hui, ce sont principalement les fonctions support qui sont visées.

Bouygues Telecom doit également mettre sur pied un vaste plan de refonte des forfaits qu’il propose avec actuellement plus de 600 offres.