Pendant ces trois prochaines années, la gestion de l’ouverture des données à l’échelle européenne sera assurée par un consortium emmené par Capgemini, via sa filiale néerlandaise Capgemini Consulting. Mission : concevoir, déployer et maintenir le portail Open Data paneuropéen.

Le projet couvre l’ensemble du processus de valorisation des données ouvertes, allant de la publication à la mise à disposition, et jusqu’à l’utilisation des données. Il comprend le partage de connaissances sur les conditions techniques et organisationnelles nécessaires à la publication des données ouvertes, l’organisation de formations, l’accompagnement des pays européens, l’élaboration de stratégies pour interagir avec les groupes d’utilisateurs, ou encore la promotion d’un modèle d’octroi de licences.

L’utilité de ce portail sera étudiée

Dinand Tinholt, responsable des services de Capgemini Consulting pour l’Union européenne, voit deux questions sous-jacentes à cette plateforme : comment l’UE peut-elle assurer l’accessibilité et la réutilisation des informations collectées par les administrations publiques ? Quelle est la valeur de ces informations ? Ce sont au moins à ces deux sujets que le portail Open Data européen tentera de répondre.

Réunissant 39 pays européens, le projet consistera également à aider les politiques des différents États à ouvrir leurs données. À terme, le portail permettra de visualiser l’ensemble des données de l’Espace économique européen. Le tout sera agrémenté de synthèses et d’une étude sur l’impact économique de la publication de ces informations, afin d’en mesurer le bénéfice et de poursuivre – ou non – la démarche.