Le classement des entreprises qui ont déposé le plus de brevets aux USA en 2023.

Newtech

Ces entreprises qui ont déposé le plus de brevets aux USA en 2023

Par Laurent Delattre, publié le 10 janvier 2024

IFI vient de publier le classement des entreprises qui ont le plus déposé de brevets aux USA. Un classement instructif qui donne le ton des efforts R&D pratiqués par les grands groupes internationaux mais dans lequel l’innovation européenne reste bien trop sous-représentée.

Chaque année, le spécialiste des données présentes dans les brevets déposés, IFI, publie un classement des entreprises ayant déposé le plus de brevets sur l’année écoulée. Longtemps, IBM a trusté la première place de ce genre de classement. Mais depuis le split IBM-Kyndryl en 2021 les choses ont changé et le classement IFI 2023 affiche un nouveau dynamisme.

Cette année encore, c’est Samsung Electronics qui truste la première place du classement avec 6.165 brevets déposés et accordés en 2023 aux USA. C’est un peu moins que l’an dernier (6.248 brevets en 2022) mais le chiffre démontre le dynamisme du groupe Samsung qui ne cesse d’innover dans les technologies d’écran, dans les technologies mobiles (et notamment la 5G), de semi-conducteurs, mais aussi en matière de Réalité Mixte (AR, VR) et de technologies automobiles (conduite autonome, …). Il faut néanmoins noter que Samsung apparaît en réalité deux fois dans le classement, le groupe déposant ses brevets sous deux entités distinctes : Samsung Electronics (1ère place avec 6.165 brevets en 2023) et Samsung Display (6ème place avec 2.564 brevets en 2023).

La seconde place est bien plus surprenante. Qualcomm progresse de 5 places en un an. Le leader des puces ARM a déposé 1.229 brevets de plus en 2023 qu’en 2022 et atteint les 3.854 brevets accordés en 2023 ! Il y a fort à parier que bien des brevets accordés portent autour des technologies d’optimisation de design des processeurs issues du rachat de Nuvia (avec l’introduction des très attendus Snapdragon X Elite) mais aussi ses recherches autour de l’automobile définie par logiciel (SDV) .

Le troisième acteur du classement n’est autre que TSMC le fondeur taïwanais sur lequel s’appuient la plupart des concepteurs de processeurs d’Apple à NVidia en passant par Qualcomm et AMD. Même Intel fait appel aux services de TSMC dont les usines sont les seules aujourd’hui à atteindre des finesses de gravure de 3 nm. Et TSMC compte sur ses capacités d’innovation pour rester le leader du domaine. L’entreprise a déposé et obtenu 3.687 brevets en 2023. Les brevets portent principalement sur les technologies de masques, de packaging, de fonderie multi-wafer, de processus avancés de fabrication de processeurs, etc.


À LIRE AUSSI :


IBM toujours bien placé

Avec ses 3.658 brevets accordés en 2023, contre 4.398 en 2022, IBM n’apparaît désormais plus qu’en quatrième position. Mais sa R&D reste très active notamment dans les domaines du quantique, de l’IA, de l’analyse de données et des systèmes d’exploitation.

La cinquième place du classement revient à Canon Inc avec 2.890 brevets en 2023. La multinationale japonaise spécialisée dans les produits d’imagerie et d’optique, aussi présente sur le marché des imprimantes, continue d’innover massivement dans ses domaines de prédilection. Et ce n’est pas nouveau. Elle est en effet la seule entreprise à avoir réussi à figurer  consécutivement dans le Top 5 ces 38 dernières années ! Et cela fait 19 ans qu’elle est l’entreprise japonaise qui dépose le plus de brevets pour défendre ses propriétés intellectuelles !

Apple devant Microsoft, Google et Amazon

Quant au reste du classement, on retiendra qu’Apple figure en 7 ème position (l’entreprise a déposé 10% de brevets en plus pour atteindre le chiffre de 2.536 et on peut penser que nombre de ces brevets tournent autour de la VR et du casque Vision Pro) largement devant Google (13ème place avec 1.837 brevets et progresse de 3 places en 1 an) qui coiffe désormais Microsoft (14ème place avec 1.820 brevets).

Intel s’affiche à la 10ème place et perd ainsi 2 places au classement en 1 an, Amazon apparaît en 16 ème position.

Le groupe chinois qui dépose le plus de brevets aux USA n’est autre que Huawei qui pointe à la 11ème place du classement avec 2.068 brevets accordés en 2023.

Mais où sont les Européens ?

La très mauvaise nouvelle c’est bien sûr qu’aucune entreprise française ni même européenne ne figure dans le Top 10. Pire encore, une seule entreprise européenne figure dans le TOP 25 : c’est Ericsson, à la 21 ème place avec 1.191 brevets déposés aux USA en 2023. Et la seule autre entreprise européenne présente dans le Top 50 est Robert Bosch GmbH (29ème place).

Bien sûr, ce classement est un peu biaisé puisque limité aux brevets déposés aux USA. La trop faible présence européenne s’explique ainsi essentiellement par une préférence des Européens à ne déposer des brevets qu’en Europe alors que la plupart des groupes internationaux privilégient les USA. Par ailleurs, il faut rappeler que ce qui est brevetable en Europe ne l’est pas nécessairement aux États-Unis, et vice versa, qu’il existe d’autres moyens de protéger des propriétés intellectuelles, et que bien des Européens considèrent les brevets européens (déposés auprès de l’EPO, European Patent Office) comme plus solides que ceux déposés aux USA.

Reste que le dépôt de brevet est une pratique peu ancrée dans les habitudes européennes. L’EPO Index 2022 montre que seulement 4 entreprises européennes figurent dans le Top 10, et que ce TOP 10 est justement dominé par des firmes non européennes : Huawei, LG et Qualcomm. Les entreprises européennes n’ont déposé « que » 43% des brevets déposés en Europe en 2022. L’Europe n’a décidément pas la même approche de l’industrialisation de la R&D que le reste du monde…


À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité