Dans l’univers ultraconcurrentiel du jeu sur les réseaux sociaux et les mobiles, ce patron pince-sans-rire a imposé « Paf le chien » et « Il est con ce pigeon ».

Alors qu’il avait 22 ans, Charles Christory a lancé sa propre société, Adictiz, qui développe et édite des jeux sur Facebook et les mobiles. Sa force ? Une double compétence technique et commerciale. Quatre ans plus tard, au cœur d’Euratechnologies, le pôle lillois dédié aux technologies de l’information et de la communication, il gère désormais 45 personnes : 60 % de profils techniques, 20 % de spécialistes du marketing et autant de créatifs. Depuis leur lancement, ses jeux délirants “ Paf le chien ” et “ Il est con ce pigeon ” ont attiré plus de 40 millions d’utilisateurs.

Souplesse et réactivité.Après avoir levé 2 millions d’euros auprès d’Omnes Capital, l’an dernier, Charles Christory prévoit cette année de doubler son chiffre d’affaires pour atteindre 4 millions d’euros de revenus. “ Nous voulons faire vivre nos jeux dans le temps en racontant des histoires aux utilisateurs, et poursuivre notre développement à l’international en nous ouvrant aux pays émergents ”, s’enthousiasme-t-il.

Toutefois, ce jeune homme ambitieux et pragmatique se tient prêt à effectuer “ un virage à 180° ” pour adapter sa stratégie, si les besoins du marché l’exigeaient. “ Dans le numérique, et encore plus dans le jeu vidéo, dont la durée de vie dépasse rarement un an, il faut sans cesse se renouveler. ” Créateur de start up : une vie de chien !

Bio

2008 : Institut Technologique Européen de L’entrepreuneuriat et du management.
2009 : Crée Adictiz et paf le chien.
2011 : Fonde adictiz studio, spécialisé dans la création de jeux sociaux sur mesure pour les marques.
2012 : Levée de 2 millions d’euros.
2013 : Ouvre le premier site de vente en ligne de produits aux couleurs de paf le chien.