Après avoir été adopté par Bluemix d’IBM, Cloud Foundry se voit ouvrir les portes d’un autre environnement de développement (PaaS) dans le cloud : Microsoft Azure. La « platform-as-a-service » open source était attendue dans l’environnement de Microsoft depuis une année au moins.

Le cloud hybride et le multicloud sont parmi les forces de Cloud Foundry, ce qui profitera à Azure. Selon l’éditeur de Redmond, la plateforme pourra être installée rapidement (en seulement « un clic ») dans Azure, en utilisant un template de gestion des ressources. 

Une bêta publique devrait être publiée d’ici quelques semaines.