À la suite du départ de son cofondateur Steve Kondik et du licenciement de nombreux employés, le système alternatif Cyanogen disparaîtra officiellement le 31 décembre. Tant les versions stables que les nightly builds ne bénéficieront ainsi plus d’aucune mise à jour. Le projet open source et son code demeureront toutefois à disposition pour d’éventuels développements privés.

Malgré ses efforts, la société n’a donc pas réussi à s’imposer comme une alternative à Android sur le marché des OS pour smartphones. Des problèmes financiers ont aussi précipité sa chute. Toutefois, un fork de Cyanogen, baptisé LineageOS, est d’ores et déjà envisagé.