À l’occasion du Computex qui s’est tenu à Taïwan, le constructeur britannique a dévoilé ses deux nouvelles solutions haut de gamme dédiées aux applications de réalité virtuelle et augmentée. La firme propose tout d’abord un cœur de processeur Cortex-A73, dont la fréquence peut atteindre les 2,8 GHz.

Basée sur une architecture ARMv8 64 bits, cette puce bénéficie d’une gravure en 10 nm (FinFET). Proposée en quad core, associée à 8 Mo de mémoire, la solution promet une puissance et une efficacité énergétique 30 % supérieure au modèle précédent (puces Cortex A72). ARM garantit les performances de son produit, même en cas d’utilisation prolongée.

Un GPU conçu pour la réalité virtuelle

ARM a également présenté un GPU hors norme. Composé de 4 à 32 unités fonctionnant à 850 MHz au maximum, le Mali-G71 s’avère lui aussi beaucoup plus puissant et moins énergivore que ses prédécesseurs. Le constructeur estime à 50 % le gain de puissance par rapport aux solutions actuelles. Ces capacités devraient trouver tout leur intérêt dans la conception de systèmes multimédias ou de réalité virtuelle.

Plusieurs acteurs (Mediatek, Marvell…) ont déjà acquis une licence pour exploiter le Cortex-A73 et d’autres devraient suivre côté GPU : HiSilicon ou Samsung Electronics proposeront le Mali-G71 dans leurs SoC premium. Ces nouvelles puces conçues par ARM devraient intégrer les smartphones et tablettes dès l’an prochain.